Mes passions pour le Cinéma et les B.O de films...

Le monde du cinéma et des musiques de films...

posté le 30-06-2009 à 12:35:41

La légende de DRACULA :


Le monde des vampires :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo117731

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'adore les films de dracula et je ne sais vraiment pas pourquoi...

 

 

 

 

 

Je pense que je dois aimer ce côté fantastique et sombre....

 

 

 

 

 

Et puis la légende de Dracula évoque également l'immortalité et la jeunesse éternelle....

 

 

 

 

 

Je voudrais vous faire partager ma passion des films de dracula....

 

 

 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Antiquité :

 

 

 

 

 

Dans la Grèce antique, les ombres du royaume d'Hadès sont friandes du sang des victimes.

 

 

 

 

 

 

Les Anciens craignaient l’errance sur Terre s’ils n’étaient pas enterrés par leur famille ou leurs amis car le repos définitif venait de l’incinération, ce qui explique le mythe de Polynice.

 

 
 
 
 
 
 

AristéePlaton et Démocrite soutenaient que l'âme peut demeurer auprès des morts privés de sépulture.

 

 

 

 

 


Les âmes malheureuses et errantes se laissent alors attirer par l'odeur du sang.

 

 

 

 

 

 

On peut se référer à Porphyre de Tyr (Des sacrifices, ch. II « Du vrai culte »).

 

 
 
 
 
 

Les devins se servaient alors de ces âmes pour deviner les secrets et trésors.

 

 
 
 
 
 

Ayant connaissance de leur présence, les hommes cherchèrent des moyens pour les apaiser ou les contrer.

 

 

 

 

 

 

 

En Crète, selon Pausanias, on enfonçait dans la tête de certains morts un clou.

 

 

 

 

 

 

Ovide aussi parlera des vampires.

 

 
 
 
 
 

Théocrite note aussi les empuses (spectres multiformes de la nuit pouvant se muer en monstres innommables ou en créatures de rêve, aussi appelées démons de midi).

 

 
 
 
 
 
 

Dans l'Empire romain, on trouve la loi Jus Pontificum selon laquelle les corps ne devaient pas être laissés sans sépulture.

 

 

 

 

 

 

 

De plus, les tombes étaient protégées contre les voleurs et ennemis.

 

 
 
 
 
 
 

Les violations étaient considérées comme sacrilège et punies de mort.

 

 

 

 

 

 

 

On rencontre Lamia, une goule nécrophage, reine des Succubesdévorant les fœtus et effrayant les enfants la nuit.

 

 

 

 

 


De Lamia viennent les lamies, plus nécrophages que vampires :

 

 

 

 

 

 

lascives, ondoyantes, serpentines, avides de stupre et de mort, aux pieds de cheval et aux yeux de dragon.

 

 
 
 
 
 

Elles attiraient les hommes pour les dévorer et peuvent s'apparenter aux Succubes.

 

 

 

 

 

 

 

On note aussi les stryges, démons femelles ailées munies de serres, ainsi nommées à cause de leurs cris perçants, et les omosceles, démons aux pieds d'ânes qui s'attaquaient aux voyageurs égarés...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cas Báthory :

 

 

 

 

 

La comtesse Elizabeth Báthory(ou Erzsébet) est l'exemple historique le plus connu concernant les vampires.

 

 

 

 

 

 

Cette aristocrate hongroise du XVIe / XVIIe siècle, aurait tué entre 100 et 600 jeunes filles afin, d'après les légendes populaires, de se baigner dans leur sang.

 

 
 
 
 
 
 
 

Ces mêmes légendes prétendent qu'elle considérait que se baigner dans le sang de jeunes filles pouvait permettre de rester éternellement jeune.

 

 
 
 
 
 
 
 

Bien qu'elle ne présente aucun signe caractéristique des vampires (elle ne boit pas le sang), elle reste pour beaucoup l'incarnation du côté aristocratique du vampire, à l'inverse des autres témoignages qui, plus tard, porteront sur des paysans.

 


 
 

 

 

 

 

 

 

  

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Bienvenue dans le monde du cinéma :
Merci de votre visite...
Cécile